Témoignages

Témoignage : Je suis venue à Dieu pour de mauvaises raisons mais il m’a transformée

©123rf.com

Parfois, il arrive de passer par des épreuves qui nous donnent souvent l’envie de nous demander si la vie en vaut vraiment la peine.

[icegram campaigns="7459"]

Je suis venue au Seigneur, je dois l’avouer, pour «des raisons égoïstes». J’avais marre de ma vie. Elle était remplie d’échecs, de frustrations, de traumatismes, de déceptions, de découragement, de pauvreté, de rejet et j’en passe. Ayant tout essayé par moi-même pour remédier à ma situation et n’ayant pas réussi, je me suis tournée vers le Seigneur Jésus. J’avais dans le passé écouté de nombreux témoignages de personnes ayant fait confiance à Jésus pour leur problèmes et ayant trouvé une solution qui allait même au-delà de leurs espérances et attentes.

Alors moi aussi j’ai décidé d’aller vers Lui. Je voulais une solution à mes problèmes et, comme je l’avais déjà aussi entendu auparavant, il y avait un prix à payer si on voulait voir Jésus nous apporter la solution miracle. Je pensais que le prix à payer était quelques billets qu’il fallait donner en plus de sa dîme et ses offrandes à l’Eglise ou alors, des jours et des nuits de jeûne et de prière. Mais pour mon cas, ce n’était ni l’un ni l’autre. En tout cas, j’étais prête à payer un prix. Je voulais tellement vivre une vie différente de celle que j’avais connu jusque là…

Le prix que le Seigneur me demandait n’était autre que mon cœur qui Lui appartiendrait en… Click To Tweet

Le prix que le Seigneur me demandait n’était autre que mon cœur, un cœur qui Lui appartiendrait en toute exclusivité. Trop absorbée par mes problèmes qui voulaient une solution immédiate, je n’ai pas hésité à accepter le deal.

C’est ainsi qu’une toute autre page de mon histoire vit le jour. Orgueilleuse que j’étais, je suis devenue humble, de peureuse à courageuse et pleine d’assurance, de menteuse à diseuse de vérité. J’ai appris à pardonner, à aimer et surtout à me mettre à la place des autres, à m’aimer et apprécier la merveilleuse créature que je suis (j’avais un gros problème d’estime de soi et je me détestais; je ne supportais pas mon reflet dans la glace. Durant toute mon enfance, on m’avait dit que je n’étais pas jolie et je l’avais cru)

J’étais certes venue pour des «raisons égoïstes», c’est-à-dire moi, moi et toujours moi, mais l’amour et la compassion de ce Grand Dieu m’ont tellement touché que j’ai même oublié – ou si vous préférez laisser de côté – l’objet de ma réelle conversion. C’est encore Lui-même qui me rappelait tout le temps de ne pas oublier les raisons pour lesquelles j’étais venue à Lui. Et, après beaucoup d’hésitation, j’ai finalement accepté de continuer le combat, surtout que je ne combattais plus par moi-même et la victoire étais déjà garantie.

Je croyais donc que les choses seraient très faciles; ohhh que non! J’ai fait face à tellement d’oppositions, d’humiliations et de rejets au point où j’en suis même venue à me demander si toutes ces souffrances en valaient la peine. Je trouvais Dieu tellement injuste car je ne comprenais pas pourquoi les mêmes choses qu’Il accorde aux non-croyants sans condition, il fallait que moi, sa fille, passe par toute sorte de privations pour les obtenir.

J’étais sur le point de lâcher prise, d’abandonner ma victoire et certainement ma foi en Dieu, quand je me souvins d’une prédication que j’avais écouté, où le prédicateur disait : « Dans les moments d’épreuves, nous ne devons jamais regarder aux dons, mais plutôt au Donateur, car les dons peuvent mourir mais le Donateur Non ». Alors la phrase : « Regarde à Jésus » prenait tout son sens.

L’épreuve par laquelle je passais n’avait pas pour finalité les biens de ce monde. Cette épreuve avait pour finalité la vie éternelle. Oui, Dieu veut certes me bénir sur cette terre, mais avant tout, Dieu veut que j’hérite de la vie éternelle. Car c’est pour cette raison que Jésus-Christ est mort sur la croix.

Quand je l’ai compris, je me suis écriée en disant : « Satan, tu peux me faire front et face, tu peux peut-être retarder l’accomplissement des promesses de Dieu dans ma vie, mais tu ne pourras jamais barrer le chemin qui mène au ciel. Je suis prête à souffrir plus que cela si c’est pour contempler la Gloire de Mon Dieu dans l’éternité. »

Quand on tourne vers Lui les regards, on est rayonnant de joie et le visage ne se couvre point de honte. Psaumes 34 :6

Que Dieu vous bénisse
Yolande N.K

Le mot de la rédaction
Dieu n’a jamais promis la facilité. Au contraire, il a promis d’être avec nous dans l’adversité. Dieu s’intéresse surtout à ta personne, ton cœur, ta guérison intérieure, ta délivrance… Ces choses ne prendront pas place dans ta vie en 24h; il s’agit d’un processus. Yolande a choisi de ne rien lâcher et d’endurer le processus. Dieu a fait d’elle une femme humble, courageuse, qui connait sa valeur, qui s’aime, l’anti-thèse de ce qu’elle était avant Dieu. Si tu as envie de tout abandonner, d’abandonner les voies de Dieu, sache que ta délivrance, ta guérison, tes promesses arriveront car Dieu n’est pas un homme pour mentir, ni le fils de l’homme pour se repentir. Tiens bon! Si les forces te manquent, crie à Lui pour qu’Il te renouvelle afin que tu tiennes bon, jusqu’à l’accomplissement de Ses promesses.

Prière Inspirée
Seigneur, je remets entre Tes mains toutes celles qui liront ce témoignage et qui ont envie de tout abandonner. Je prie que tu renouvelles leurs forces et leurs perspectives. Qu’elles s’élèvent au-dessus des épreuves et que la vision d’ensemble les aide à persévérer jusqu’au bout. Qu’elles ne soient plus aveuglées par les problèmes mais que leurs yeux s’ouvrent et qu’elles voient autour d’elles des raisons de te rendre grâce. Au nom de Jésus. Amen !

La Rédaction de FemmEsprit Le Mag
FemmEsprit Le Mag est un magazine en ligne destiné aux femmes chrétiennes dont l’objectif est d’équiper, d’inspirer, d’encourager, d’exhorter, de délivrer, d’enseigner les femmes de la francophonie.

Cela passe aussi par donner des témoignages de femmes (anonyme ou non) qui ont vu, vécu certaines situations et les ont vaincu avec l’aide de Dieu.
Retrouvez tous les témoignages dans la rubrique destiné à cet effet.

Médhie Marinette
Créatrice et Rédactrice en chef de FEMag

Tu apprécieras aussi